Comment ça marche ?

Un projet « gagnant-gagnant »

Par la mise en place d’éléments bénéfiques à un réseau écologique fonctionnel,
tels que :

  • Haies
  • Vergers haute-tige
  • Prairies et ourlets fleuris
  •  Etangs
  • Autres structures écologiquement intéressantes (nichoirs, tas de pierres ou de branches, etc.)

 

Les agriculteurs bénéficient d’avantages signifiants, parmi lesquels :

  • Protection des cultures contre les ravageurs grâce à la présence de certaines plantes, animaux et insectes auxiliaires des cultures
  • Protection contre l’érosion et la perte de fertilité des sols
  • Maintien des populations d’espèces pollinisatrices
  • Obtention des contributions à la biodiversité selon l’Ordonnance sur les Paiements Directs (OPD)

 

Et cela permet aussi :

  • À la collectivité de bénéficier de paysages variés et attrayants qui constituent un atout important pour le tourisme (activités de loisirs, bien-être).
  • Aux citoyen-ne-s de (s’engager) participer bénévolement à la mise en place de certains des projets (action de terrain, échange, sensibilisation).
  • À l’environnement de restaurer les connexions naturelles est nécessaire au maintien d’une biodiversité en « bonne santé » et de favoriser la présence d’espèces précises, souvent menacées, comme par exemple la chouette chevêche, le bruant jaune, la pie-grièche écorcheur, le crapaud accoucheur, l'héliotrope d'Europe ou encore la buglosse des champs.

 

Le WWF apporte son soutien aux agriculteurs en leur fournissant :

  • Des ressources financières
  • Des ressources humaines (bénévoles)  
.hausformat | Webdesign, TYPO3, 3D Animation, Video, Game, Print